Ces « bons conseils » qui n’en sont pas vraiment…

Ces « bons conseils » qui n’en sont pas vraiment…

Lorsque l’on est à la tête de sa propre entreprise, peu importe sa taille, on a forcément droit à un moment ou à un autre, aux « bons conseils » non sollicités, de la part de personnes de notre entourage. Cela peut être des membres de la famille, des amis, des voisins ou d’autre entrepreneurs.

Cela m’amuse toujours, parce que j’ai l’impression que cela n’arrive qu’aux entrepreneurs. Je ne me souviens pas que quelqu’un m’ait eu donné des conseils sur la manière de faire mon travail, durant les 16 années où j’ai été salariée. Jamais. Pas une seule fois.

Alors pourquoi, les gens se sentent-ils le droit de donner des conseils aux entrepreneurs ?

Tout simplement parce qu’à la tête de votre entreprise, vous vous sentez très souvent seule. Vous devez prendre toutes les décisions, être à la fois la boss et en même temps la salariée. Toutes les responsabilités reposent sur vos épaules et c’est par moment, bien lourd à porter.

Alors parfois, dans un moment de découragement, vous parlez de ce que vous vivez autour de vous.

Erreur !

Vous ne souhaitez rien de plus qu’une oreille attentive, de la sollicitude, un peu d’écoute. Sauf que votre interlocuteur, n’est pas thérapeute et n’a pas appris à écouter. Alors il fait ce qu’il pense faire de mieux: vous donner des conseils !

Le problème c’est que le conseiller auto-proclamé, n’a en général jamais eu à diriger une entreprise. C’est même un monde dont il ne sait rien ou presque. Donc il ne fait que vous ressortir les chiffres généralement très anxiogènes, qu’il a entendu à la télévision (c’est bien connu la télévision est une source d’information fiable). Ou alors, il va vous parler de cette « toute nouvelle plateforme où sont les entrepreneurs qui réussissent vraiment », dont il a lu le plus grand bien dans « Marie-Claudine » (un magazine très sérieux vous vous en doutez)

Parfois il s’agit d’un entrepreneur, qui vous dit comment il ferait à votre place. Comment il a fait telle ou telle chose qui a très bien marché pour lui. Il vous conseille d’agir de cette façon ou d’une autre parce que « vraiment ce serait le mieux pour vous ».

STOP !!

Que les « bons conseils » viennent d’une personne qui ne connait rien à l’entreprise ou d’un entrepreneur, le problème est le même. Vous avez déjà la tête pleine de vos soucis, vous êtes dans un brouillard intense. Vous vous débattez au quotidien avec vos démons internes (pour ne pas les nommer : la peur, les fausses croyances, les auto-sabotages).

Bref, la coupe est déjà bien pleine et vous n’aviez qu’une envie en vous confiant à votre interlocuteur : la vider. Sauf que, cette masse de pseudo bon conseils, c’est la goutte d’eau qui au contraire va la faire déborder.

Au lieu de vous aider, cette avalanche de bonnes intentions vous embrouille encore plus, crée encore plus de confusion et peut même vous faire culpabiliser terriblement.

Votre interlocuteur de son côté, repart heureux pensant vous avoir vraiment été d’une grande aide. Mais en réalité vous vous retrouvez de nouveau seule, dans un état encore pire qu’avant votre discussion.

C’est surtout le cas quand les conseils viennent d’un autre entrepreneur, parce que sans le vouloir, il vous donne l’ impression qu’il a tout compris et qu’il sait mieux que vous, ce que vous devriez faire. En fait, vous oubliez une chose essentielle : cette personne, n’est PAS vous ! Votre personnalité, votre rythme, votre façon de faire les choses, tout est différent d’une personne à l’autre.

Il n’y a surtout pas de solution universelle qui fonctionne pour tous les entrepreneurs. En vérité, il y a autant de façon de faire les choses, qu’il y a d’entrepreneurs. Mais cela vous n’y pensez pas sur l’instant et vous vous laissez emporter par le tourbillon, qui vous mène tout droit à ….la procrastination !

Parce que c’est précisément ce que nous faisons en général quand nous sommes dans le brouillard. Au lieu de continuer à avancer, nous nous arrêtons. Alors qu’en réalité, continuer à aller de l’avant, être dans l’action permet d’apporter la clarté qui nous fait tant défaut.

Alors que faire ?

La prochaine fois que quelqu’un ouvrira la bouche en vous disant « tu devrais faire…. » ou « Si j’étais toi… », coupez lui immédiatement la parole (oui je sais ce n’est pas poli, mais la politesse n’a pas sa place ici). Ne la laissez surtout pas terminer sa phrase. Souriez et dites-lui simplement :

« je sais que tu penses bien faire et j’apprécie vraiment ta bienveillance, mais cela m’aiderait si tu n’essayais pas de me conseiller quoi que ce soit. Ne t’inquiètes pas tout va bien, tout est sous contrôle. Si tu me dis quoi faire, cela ne fera en vérité que m’embrouiller. Et je sais que c’est tout sauf ce que tu souhaites n’est-ce pas ? ».

Peut-être que cela vous semble impossible à faire. Vous avez peur de décevoir l’autre, de le blesser, peur qu’il ne vous apprécie plus (etc…). Mais dit de cette manière, votre interlocuteur comprendra pourquoi vous le stoppez. Et rappelez-vous que si vous le laissez aller au bout de sa phrase, c’est vous qui serez déçue de vous être une fois de plus, laissée avoir.

Mais surtout, apprenez à vous taire et à ne parler de vos difficultés ou de vos doutes, qu’aux personnes réellement à même de vous écouter, sans chercher à vous conseiller.

Pour conclure, je vais vous confier une chose essentielle, que m’a appris mon premier mentor et que je n’ai jamais oublié:

« La seule personne dont tu dois écouter et suivre les conseils, c’est celle que tu paies pour cela ».

A bon entendeur …

Cet article vous à plu? Partagez-le!

Comments (2)

  1. Catherine

    Répondre

    J’ai reçu pléthore de mauvais conseils qui m’ont déprimée, exaspérée, et même, hélas, induite en erreur. Aujourd’hui, quand on m’en donne, j’explique, je me justifie auprès de la personne, et seule, je mène une lutte épuisante pour les évacuer et ne pas me laisser influencer.
    J’en ai marre!!! C’est une perte d’énergie tellement inutile.
    Votre vidéo m’a plu, et voilà le conseil, valable lui, que je vais tâcher d’appliquer dorénavant: remettre les personnes à leur place, fermement.
    Merci!

    • Entrepreneuse Ambitieuse

      Répondre

      Yes Catherine! Remettre les autres en place c’est libérateur vous verrez 🙂 Et après, vous avez la paix et ça c’est fantastique !

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *